10 phrases pour se déculpabiliser de boire du vin !

« Le vin est le breuvage le plus sain et le plus hygiénique qui soit ». On ne peut pas faire plus explicit que Pasteur.

Le vin et la France, ça a toujours été une grande histoire d’amour ! A l’époque, le vin est LA boisson que l’on consomme le plus ! 3 litres par jour au XVème siècle… Rien que ça ! Et c’est le docteur qui le dit ! En effet, les cours d’eau sont sources de maladies (comme la dysenterie) pour remédier à ça, quoi de mieux que du vin ? Même les enfants ont le droit à leur biberon. Attention, ils n’étaient pas totalement inconscients…

Pour les petits de moins de 4 ans, on dissout avec de l’eau (ahhh ouf !) Alors ok, le vin était beaucoup moins fort en alcool qu’aujourd’hui : 7° contre 12° en moyenne pour nos vins. Du coup, on pouvait en boire 3x plus avant d’en être enivré… Je ne sais pas si l’on gagne vraiment au change… Mais avant de le boire avec modération, on en a souvent vanté les mérites. Voici 10 phrases qui paraissent invraisemblables aujourd’hui, mais qui peuvent nous déculpabiliser de boire un verre de trop ! (Autant voir le verre à moitié plein, non ?)

« Jamais homme noble ne hait le bon vin » comme le disait Rabelais. Et ce n’est pas Charlie Chaplin qui le contredira : « Le whisky ! Rien n’est plus rude à avaler… Dans les pays civilisés, on boit du vin ! ».

Bon, comme chez Vinilive, nous sommes des gens nobles et civilisés… On est bien obligé d’apprécier le vin. Ce n’est pas de notre faute…

Le roi Henri IV confiait : « Bonne cuisine et bon vin, c’est le paradis sur terre » et près de 350 ans après la cuisinière Julia Child lui donnait raison en disant : « On ne peut pas avoir de culture gastronomique sans vin ». Du coup, comme on veut devenir un vrai cuisto (on ne se tape pas Top Chef depuis 10 ans juste pour les beaux yeux de Philippe Etchebest… Quoi que) Bref, pour notre culture gastronomique, mais VRAI-MENT au nom de la culture, on veut bien se dévouer à boire du vin !

D’ailleurs Martin Luther y va même plus fort « Qui n’aime point le vin, les femmes ni le chant restera sot toute sa vie » Une raison de plus d’aimer boire du vin en bonne compagnie et de chanter la sérénade.

Si j’avais lu cette phrase de Louis Pasteur avant de passer mon bac de philo, cela m’aurait évité quelques nuits blanches passées à réviser : « Il y a plus de philosophie dans une bouteille de vin que dans tous les livres ». Une simple bouteille de vin et le mythe de la caverne de Platon devenait claire comme de l’eau de roche… Si j’avais su…

A l’instar de Plutarque, nous prônons l’écologie et crions stop au gâchis : « Un homme qui craint de s’enivrer ne jette pas son vin, il le mélange ». Reste à savoir avec quoi il le mélange… A l’eau ou au vin ? Parce que d’après Georges Courteline : « Mieux vaut boire trop de bon vin qu’un petit peu de mauvais ». Donc si je comprends bien, on coupe le vin au bon vin pour boire deux fois plus de bons vins… C’est ça ?

Et bien sûr il y a le vin pour l’effet Bridget Jones : noyer son chagrin. Et d’après George Gordon, le vin va même plus loin que ça : « le vin console les tristes, rajeunit les vieux, inspire les jeunes, soulage les déprimés du poids de leurs soucis ». A ce niveau-là, on peut presque dire que le vin est magique !

Et comme chez Vinilive.com on ne souhaite pas terminer sur une note triste concluons avec la 10 ème et dernière phrase, simple et efficace d’Alexander Fleming, qui pourrait presque s’associer au slogan : « les antibiotiques ce n’est pas automatique », « C’est la pénicilline qui guérit les hommes, mais c’est le bon vin qui les rend heureux ».

On est obligé de le rappeler, mais bien sûr, il faut boire avec modération et ne pas prendre ces phrases, sorties de leur contexte et surtout de leur époque, au pied de la lettre. C’est un article léger et à prendre, comme le vin, au 12 ème degré.

L’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Laisser un commentaire