Quand le vin donna naissance au Canelé de Bordeaux

Le Canelé, cette pâtisserie et spécialité de Bordeaux est né grâce au vin… On vous raconte la petite histoire.

Il était une fois le Canelé. Vous savez, ce petit gâteau du Bordelais, au rhum et à la vanille, recouvert d’une fine croute caramélisée. Pour mieux l’imaginer, je dirais un subtil mélange entre un flamby retourné et une madeleine finement alcoolisée.  
Cette spécialité de Bordeaux, est devenu un incontournable.

Mais savez-vous qu’il doit sa recette au vin ? On vous explique…
Tout commence au 19ème siècle. Pour clarifier le vin, on utilise, encore aujourd’hui, du blanc d’œuf. Les blancs d’œufs vont entrainer les particules de vin dans le fond. Dans un tonneau, on peut mettre entre deux et huit œufs ! 
Et à l’époque, tout cela se passe au Quai des Chartrons. Pour ne pas gaspiller, les religieuses du couvent des Annonciades, récupèrent les jaunes d’œuf orphelins. Et il n’est pas rare de trouver sur les quais, du blé tombé de sacs éventrés des bateaux.
Pour leur donner un peu plus d’attrait, on l’agrémente de rhum et de vanille. Ces gâteaux sont évidemment distribués aux pauvres, ou vendus à leurs profits.

Et voilà comment est né une des spécialités de Bordeaux : un surplus de jaune d’œuf, que l’on doit au vin.

Laisser un commentaire